Gravitation? Aux origines de "Gravitation" Les personnages Les chansons Galerie Les Genzo tracks

 

GRAVITATION ? 

d

« Gravitation » est un manga shonen-ai de Maki Murakami. Décliné en 12 volumes dont la publication a débuté en 1995 et s’est achevée en 2002, il narre les efforts de Shûichi Shindô et de son groupe, Bad Luck, pour s’imposer tout en haut de la scène musicale japonaise. 

 

Bourrée d’humour, en dépit de certains passages sombres et dramatiques, l’histoire verse fréquemment dans le délire le plus absolu, avec des personnages hauts en couleurs et tous plus excentriques les uns que les autres. 

 

Faisant suite au succès du manga, 2 OVA ont été produits en 1999, tandis qu’une série de 13 épisodes a vu le jour en 2000. Elle couvre environ les 8 premiers volumes du manga, avec quelques changements mineurs au niveau de l’histoire et des personnages. La fin, en revanche, est totalement différente. 

Parallèlement au manga, Maki Murakami a dessiné des dôjinshis appelés « Remix » et « Megamix ». Beaucoup de sexe au programme et des dessins très explicites, mettant en scène des couples, parfois très improbables, tirés de sa série. 

 

Enfin, on compte 2 romans (inédits en France mais traduits en anglais par Tokyopop) : « Gravitation – the novel », et « Gravitation : voice of temptation », respectivement parus en 2000 et 2002 au Japon (2006 pour la traduction anglaise).

 

En France, c’est chez Taifu Comics (anciennement Punch Comics) qu’a été publié le manga (mai 2005 – août 2007), alors que l’anime l’avait précédé de peu, en mars 2005, chez Kaze Animation.

 

 Depuis 2005, Maki Murakami a repris ses crayons et commencé à dessiner une suite appelée « Gravitation EX ». Au vu de la traduction anglaise, éditée par Tokyopop depuis février 2007, le mélange d’humour loufoque et débridé, de situations improbables et de drames est toujours là, prouvant si besoin était que madame Murakami est plus en forme que jamais ! 

 

L’HISTOIRE : 

d

Shûichi Shindô est un lycéen de 19 ans dont le rêve est de marcher un jour sur les traces de son idole, le célèbre Ryûichi Sakuma, ex-chanteur du groupe de légende Nittle Grasper. Avec son ami de longue date, Hiroshi Nakano, il forme le groupe Bad Luck, dont il est chanteur et claviériste.  

 

Un soir, Shûichi traverse un parc avec à la main les paroles de la chanson qu’il est en train d’écrire. Un coup de vent emporte son texte, que ramasse un grand et séduisant jeune homme blond. Celui-ci, en quelques mots impitoyables, exécute les paroles de Shuichi avant de s’en aller sans un regard en arrière. 

 

Ainsi débute « Gravitation », par la rencontre fortuite entre un aspirant chanteur et un mystérieux inconnu, qui se révèlera plus tard être le romancier à succès Eiri Yûki. À partir de cet instant, l’histoire s’attache à suivre la relation plus que compliquée entre Shûichi et Yûki, ainsi que l’inexorable ascension de Bad Luck vers la célébrité. Cependant, nombreux seront les obstacles sur la route qui conduit au faîte de la gloire… et au cœur de Yûki : jalousie d’un groupe rival, irruption d’une fiancée, reformation des Nittle Grasper, interventions des proches de Yûki…

 

 Mais au bout du compte, comme l’écrit Shûichi dans sa toute première chanson : « La Gravitation est plus forte que le Destin » !

 

 LES PRINCIPALES DIFFÉRENCES ENTRE LE MANGA ET L’ANIME :

d

 Le manga comptant 12 volumes et la série 13 épisodes, celle-ci ne couvre que les 8 premiers volumes du manga. Les deux fins sont donc totalement différentes.

 L’anime s’achève par un grand concert au Zepp Tôkyô après que Shûichi soit revenu (en catastrophe) de New York, où s’était réfugié Yûki afin de chasser – définitivement ? – ses vieux démons. Ce concert n’a pas lieu dans le manga… du moins pas sous cette forme. Les personnages, en revanche, sont bien retranscrits, même si, (ceci n’engage que moi), Shûichi est plus immature et Yûki plus froid que dans le manga.

 

 Bien plus courte que l’histoire originale, la série se concentre sur la relation Shûichi-Yûki et l’évolution – rapide – de Bad Luck. Elle occulte donc certains personnages (on peut citer Maiko, la sœur de Shûichi, très présente dans les volumes 1 et 2), et fait surtout l’impasse sur toute la partie des « aventures Américaines » de Shûichi ainsi que les personnages très hauts en couleurs qui vont avec… et que l’on retrouve pour certains dans la suite, « Gravitation EX ».

 

Gravitation? Aux origines de "Gravitation" Les personnages Les chansons Galerie Les Genzo tracks