Noriko devant une "oeuvre d'art" de l'Óle d'Odaiba