Ryûichi et Tatsuha. Une illustration de "TV crisis" par Eve

« Mettez ça, monsieur Sakuma. Il ne faut pas que l’on vous reconnaisse… et entre nous, vous n’êtes pas beaucoup habillé », dit-il avec un regard de convoitise à tout ce qui était visible – et tellement appétissant – de l’anatomie de son idole sous la chemise de velours émeraude. « La casquette aussi. Nous devons partir d’ici le plus vite possible, ils ne vont sans doute pas tarder à s’apercevoir de votre disparition et ils vont vous chercher partout ! »

 

Ryûichi enfila le blouson rouge et blanc, plaça soigneusement Kumagorô au creux de sa poitrine et plaça la casquette sur sa tête. Un petit gloussement lui échappa après qu’il se soit vu dans le miroir au dessus des lavabos.

 

« Ça me va bien, tu trouves pas, Kuma-chan ? N’importe qui croirait que je travaille ici ! »